Sud Ouest le 02 juillet 2018

 Bienvenue au jardin du curé

Publié par Jean Weber.
PHOTO J. W.

 

À deux pas de l’église de Came, chemin de Limec, un petit jardin de curé surplombe désormais la vallée de la Bidouze du haut de sa falaise.

Sorti de terre au printemps, il est assorti d’une gloriette rustique en bois où le promeneur est invité à faire halte. Des massifs de fleurs encore discrets et des rangées de framboisiers tapissent le sol parsemé de copeaux de bois. De-ci de-là, de jeunes arbres fruitiers promettent de futures cueillettes gourmandes.

 

Quatre entreprises

Libre d’accès, cette réalisation originale est due à la Communauté de communes du pays de Bidache aujourd’hui intégrée à la toute jeune communauté d’agglomération du Pays basque. Elle fait partie d’un projet global grâce auquel chacun des sept villages constitutifs du pôle territorial (Arancou, Bardos, Bergouey-Viellenave, Bidache, Came, Guiche et Sames) disposera d’un équipement similaire, selon un large choix de thèmes.

D’un coût final estimé à 93 000 euros, le jardin de Came dont Martine Toulet, paysagiste DPLG d’Hasparren, est le maître d’œuvre a nécessité le concours de quatre entreprises de la région hautement spécialisées.

Pour planter ou bâtir, Art et paysages (Peyrehorade), SB Paysage (Amendeuix-Oneix), Copland (Salies-de-Béarn) et Pic Bois Pyrénées (Tounay) auront mis tour à tour la main à la pâte.

Du terrassement inaugural à la signalétique finale (en passant par la reprise des murets, l’élagage, le tapis de copeaux, les plantations, la clôture et les travaux de menuiserie) plusieurs semaines de travaux ont été nécessaires pour que l’idée d’origine mûrisse et trouve cet été son épanouissement.

 
 Jean Weber

A lire également

La ferme équestre de Montagnès

Cours d'équitation tous niveaux enfants et adultes Manège couvert Encadrement: personnel diplômé d'état Promenades à cheval Animations et défilés avec cavaliers Pension de chevaux et po...