Sud Ouest du 26 septembre 2016

Sud Ouest du 26 septembre 2016

Le grand oral des producteurs face aux écoliers

Il a beaucoup été question de petits cochons, de kiwis et même de bière lors de la séance de temps d'activités périscolaires (TAP), organisée jeudi dernier, pour initier une vingtaine d'élèves de l'école publique aux saveurs et leur faire approcher ceux dont les produits gourmands participent à la formation du goût.

 

Didier Dolheguy, exploitant agricole à Came où il élève ses cochons et les transforme, ainsi que Philippe Lamarque, producteur de kiwis à Viellenave, étaient venus en voisins répondre aux questions nombreuses des enfants.

Brasseur à Cauneille, Vaal Crevin n'avait pas eu non plus beaucoup à se déplacer pour venir expliquer comment on fabrique la bière, pourquoi elle mousse et ce qui la rend si amère.

Douze heures par jour

« C'est quoi un cochon de lait et combien ça pèse », demandaient les jeunes qui avaient, chacun, préparé une question avec leurs accompagnatrices. Savoir pourquoi les kiwis portent des poils et pas les kiwaïs faisait également partie du mystère. Plus surprenantes, les interrogations sur les horaires de travail des trois producteurs, les effectifs de leurs entreprises respectives, les débouchés et les modes de commercialisation choisis fusaient. En entendant parler de journées de plus de douze heures, les jeunes perdaient un peu leurs repères. Expliquer que la passion du métier sous-tend une activité si prenante ne suffisait pas. « Tout de même, c'est beaucoup trop », soulignait une fillette catégorique.

Un marché de producteurs

Que vont faire de ce savoir amassé, les enfants de l'école publique de Came ? « Le but est de leur faire confectionner de jolies affiches présentant les producteurs rencontrés et traçant leurs activités », explique Jean-François Espel, conseiller municipal. « Pour cela, ils vont encore recevoir d'autres professionnels, la semaine prochaine. »

Leur faire mieux comprendre l'activité économique de leur localité et leur permettre d'aider à la faire connaître largement, tel est le défi. Il s'inscrit dans la préparation d'une Semaine des saveurs en pays de Bidache qui doit culminer, à Came, avec un grand marché prévu pour rassembler producteurs et artisans de bouche, le vendredi 14 octobre.

Renseignements au 05 59 56 02 75 ou à : commune.came@wanadoo.fr

 

 

 

A lire également

Sud Ouest du 26 Juillet 2018

Rémi Labarrière sur la rconnaissance du chrono du Tour de France 2018 entre St Pé sur Nivelle et Espelette....

Sud Ouest le 30 août 2018

Le coup de collier du comité des fêtes Ponctuant d’un point final la saison des festivités en pays de Bidache, les fêtes de Came se sont achevées, lundi dernier, sur la place du village. Tenu...

Sud Ouest du 25 juin 2016

Les Ukrainiens bien reposés au bord de la Bidouze En provenance de Bordeaux, six jeunes cyclistes ukrainiens ont fait halte, lundi dernier, sur les bords de la Bidouze, à Came, d'où ils sont repar...

Sud Ouest du 18 juin 2016

Des rues en quête d’identité Bien décidés à sortir du flou leur village, les élus locaux ont développé en commission un « projet signalétique » qu'ils comptent soumettre à la... Bien...

Présentation du village

CAME fait partie du canton de Bidache Maire : Bernard Montero Code Postal : 64520 -Latitude : 43,28° Nord  Longitude : 1° 06Ouest Nombre d’habitants : (Recensement de 2008) : 800 hab. Superfic...