Article du Sud Ouest datée du 04/01/2019

Article du Sud Ouest datée du 04/01/2019

Réveillon chaleureux avec Solidaris

À Came, la soirée du 31 décembre a été festive et solidaire.

Du champagne, du foie gras, de la cuisine fine, des musiciens, des conteurs et des chœurs. Le passage d’une année à l’autre était empreint de chaleur humaine ce lundi 31 décembre, à Came. Veillant à tout, les bénévoles de l’association Solidaris, qui se consacrent à l’accueil des migrants en pays de Bidache, ont reçu quelque 120 convives dans le mélange abouti des âges, des milieux et des origines.

Avec la fraternité pour trait d’union, des personnes isolées ou aux revenus modestes, que les bénévoles étaient allés chercher à domicile, côtoyaient à table des convives plus chanceux. La vaste salle Georges-Bourdalès, mise à disposition par la commune des hauts de Bidouze, avait passé ses habits de fête.

« C’est bon de se lâcher »

Dans un coin, un grand arbre à vœux recueillait, sous forme de messages manuscrits, tous les espoirs de paix, de santé et de prospérité dont l’année 2019 se voit chargée. Vivant avec le minimum, une dame âgée incarnait la gêne qui en milieu rural est pudique : « C’est dur parfois. Il faut tout calculer à l’euro près. Alors ce soir, c’est bon de pouvoir se lâcher. » Dans une salle séparée, tandis que des cuisines s’élevaient les bruits de la préparation des mets, une vingtaine d’enfants bénéficiaient de jeux de leur âge dans le petit univers décoré qui leur était consacré en entier. « Nous avons voulu rendre cette soirée festive et conviviale. L’axe de l’événement, c’est l’idée de partage, la philosophie de la solidarité », avertissait Véronique Robert, présidente de l’association, créée il y a dix-huit mois.

Soirée ouverte à tous, offrant après réservation un réveillon d’exception à un prix minime, la manifestation a bénéficié de la générosité de nombreux fournisseurs locaux. Des donateurs ont opéré dans la discrétion. Certains convives, sans ostentation, ont réglé plusieurs fois le prix fixé à 20 euros. Aux plus démunis, des repas ont pu être offerts. En basque, en gascon, en français, chantaient les chœurs d’hommes. Sur la piste, évoluaient les danseurs. Saluant l’an neuf, une parenthèse joyeuse s’inscrivait dans la salle des fêtes de Came.

Jean Weber

 

A lire également

Journée vélo le 3 février 2019

Journée vélo à Came le 3 février 2019. Au programme de la journée :  - à 9h : départ de la 3ème édition de la Camote, randonnée cycliste ouverte à tous. repas du midi ouvert à tout le ...

Marché des Saveurs

Une température très douce a permis de réaliser ce 3ème marché des Saveurs en extérieur, pour le plus grand plaisir des nombreux participants. Les Txarang'Anonym rajoutaient par leur musique, c...

Article Sud Ouest du 09 octobre 2018

Des saveurs locales plein le panier   Le désormais traditionnel Marché des saveurs se tiendra à la salle des fêtes, ce vendredi 12 octobre à partir de 18 h 30. Organisé par la municipalité ...