Croix, croix de chemin et de rogations

Les croix sont essentiellement de tradition chrétienne et leur rôle premier est de christianiser un lieu. Il existe de nombreux types de croix, comme les croix de chemins, croix des rogations et de processions, croix de limites, croix de villages et de cimetières, croix des ponts, des sommets, des sources et des fontaines ou croix de mémoire (http://cantalcroix.free.fr)

Beaucoup de croix ont été édifiées en commémoration d’évènements liturgiques rythmant la vie d’une communauté, les missions pastorales, les jubilés. Ces croix sont connues sous le nom de Croix de Rogations (rogare en latin signifie demande). Durant les 3 jours précédant l’ascension, des processions se rendaient jusqu’à ces croix réparties un peu partout sur la commune afin de demander la bénédiction divine pour les récoltes et les animaux. (Heleta, Editions Curutchet 1996). Elles sont souvent caractérisées par un socle important, faisant alors office de petit autel pour recevoir les offrandes.

Les croix de chemins, quand à elles, témoignent de la présence de l’église. Le carrefour ou croisée des chemins symbolisant la peur, la croix y jouait un rôle protecteur (http://cantalcroix.free.fr). Les croix, disposées aux quatre points cardinaux servaient aussi à délimiter le territoire du village, et à créer un espace délimité, chrétien. (Heleta, Editions Curutchet 1996)

Identification et date :

- Croix de Cimetière (en village)

- Croix monumentale (en village) : socle à dé et croix en pierre calcaire –XIXe

- Croix de chemin (VC 2 dit de Limeck) : socle à dé et colonne en pierre calcaire, croix en fer forgé

- Croix de Rogations dit de Gouaillard : croix en béton et socle en pierre calcaire avec inscription « Don F Cazenave Dr Lsseguette »

 

Domaines Privés ou Publics
Croix non protégées
Croix citées dans la Base Mérimée – Patrimoine Architectural de France

 

Source: Dossier de recensement - Syndicat Mixe Nive-Adour-Ursuya

A lire également

La tuilerie Lateulère

La métairie Lateulère faisait partie au XVIIe siècle des biens que le comte de Gramont possédait à Came. Elle fut vendue par celui-ci au XVIIe siècle à son receveur général, Arnaud de Gouzian...

Gué des Pierres et Gué des Maures

Le Gué des Maures Ce gué permettait de traverser la Bidouze dans un secteur où la rivière décrit une large boucle enserrant la forêt du Cout. Sa localisation exacte est cependant incertaine. L'...

Monument aux Morts de la Guerre 14-18 et 39-45

Date de construction : début du XXe siècle Historique et description : Tout comme certaines croix, les mémoriaux sont les témoins de certains événements qui ont marqué les villages. Les monum...

Lavoir, fontaines et sources

Identification des lavoirs et sources : Came, Entre Sources et fontaines, réalisé par les « Rangers » et publié par ACAMAR, 2000   Lavoir « la Houn de Bas » - au bourg Ce lavoir est aliment...

Le pont de Came

Date de construction : 1860 Historique : Il a été bâti pour avoir un passage assez important entre les communes de Came et de Bidache. Au départ, le premier pont construit se situait plus en ava...